Flickr.com/ Yhann Legrand - Photo modifiée par Les 3 sex*

Un intervalle d'un an entre les grossesses serait l'idéal pour réduire les risques de complications

31 octobre 2018
px
text

Une étude publiée dans le Journal de l'Association médicale américaine conclut que le fait d'espacer les grossesses d'au moins un an réduirait significativement les risques maternels et infantiles reliés à celles-ci, peu importe l'âge de la mère.

Plus spécifiquement, chez les femmes de plus de 35 ans, ce sont les risques pour la mère qui augmentent lors de grossesses rapprochées, alors que ceux pour le bébé sont à la hausse peu importe l'âge, avec un danger encore plus présent chez les jeunes femmes. Les risques étudiés comprenaient, entre autres, la mortalité maternelle, les comorbidités sévères pour la femme, les risques d'avoir un enfant mort-né, mort dans la première année, d'un poids extrêmement faible, un grand prématuré, etc.

Les recommandations de l'OMS sont d'attendre au moins 24 mois entre chaque grossesses, pourtant les résultats de cette recherche montrent que les risques diminuent très peu entre 12 mois et 2 ans.

La recherche a été menée sur 148 544 femmes enceintes canadiennes et l'intervalle entre les grossesses a été défini comme « la durée séparant la naissance du premier enfant et la date de conception du second. »

Référence
https://www.lapresse.ca/sciences/medecine/201810/29/01-5202066-attendre-au-moins-12-mois-entre-deux-grossesses-reduit-les-risques.php?fbclid=IwAR2XRmOMRuzOZWEQdLY0BKaiz3rNBkSGDirzGwIz2zbzjvrIM_tiNYTF38E 

Source
https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/fullarticle/2708196 

grossesse, complications, femmes, temps d'attente, risques, bébé, âge, femme enceinte

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.