flickr.com/Solent Creatives – Photo modifiée par Les 3 sex*

Un rapport troublant sur le programme sage-femme de l’UQTR

19 avril 2019
px
text

Hélène Saint-Jacques, analyste stratégique et doctorante en analyse de politiques publiques, vient de publier un rapport sur le département sage-femme de l’Université du Québec à Trois-Rivères (UQTR). Ce dernier rapporte des situations de discrimination, harcèlement et conflit d’intérêts vécues par des étudiantes actuelles et anciennes. La majorité d’entre elles ont témoigné anonymement par « peur des représailles ».

Plusieurs témoignages peuvent être lus dans la version abrégée de 27 pages du rapport. Tels que « je suis devenue rigide, c’est de la survie, j’avais le sentiment de m’être fait tellement abuser » et « une étudiante qui avait annoncé sa grossesse s’est vu interdire de commencer son stage et de poursuivre ses cours, ce qui est illégal selon la Charte ».

Daniel McMahon, recteur de l'UQTR répond au rapport de cette façon : « On comprend qu’il doit y avoir une enquête indépendante, où on entend les deux parties, puisqu’ici on a des allégations, mais il faut quand même savoir quelle est la version du département et des personnes concernées au département. »

Référence
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1164955/discrimination-medecin-sage-femme-conflit-uqtr

Source
Non applicable

sage-femme, uqtr, daniel mcmahon, hélène saint-jacques, discrimination, harcèlement, conflit d’intérêts, rapport

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.