pexels/Suzy Hazelwood – Photo modifiée par Les 3 sex*

Nouveau-Brunswick : bataille juridique pour favoriser l’accès à l’IVG

16 avril 2020
px
text

La Clinique 554 à Fredericton au Nouveau-Brunswick pratique des interruptions volontaires de grossesse (IVG) auprès de populations marginalisées. Depuis quelques années, les propriétaires de cette clinique sont dans une bataille juridique contre le gouvernement provincial. Ce dernier refuse de financer les avortements en dehors des centres hospitaliers, forçant ainsi la fermeture de la clinique.

Depuis 2015, la Clinique 554 tenue par le Dr Adrian Edgar et la travailleuse sociale Valerie Edelman a permis de pratiquer plus de 1000 IVG et d’offrir des suivis médicaux à au moins 600 personnes. Plusieurs client.e.s étaient des personnes des communautés LGBTQ+, des personnes âgées ou séropositives.

Les hôpitaux acceptent de pratiquer l’IVG jusqu’à la 13e semaine de grossesse tandis que la clinique le permet jusqu’à la 15e semaine. En clinique, la procédure coûte entre 700 et 850 $. Les deux propriétaires affirment avoir souvent couvert les frais pour les personnes n’ayant pas les moyens de se payer l’intervention.

La fermeture de cette clinique laisse la population du Nouveau-Brunswick avec une ressource en moins pour l’avortement chirurgical. Le lieu le plus proche offrant les mêmes services se retrouve à au moins deux heures de route. Cette lacune dans l’accès aux soins de santé sexuelle ne serait qu’exacerbée par la situation de la COVID-19.

Durant leurs cinq années de pratique au Nouveau-Brunswick, et bien avant, le gouvernement a tenté à plusieurs reprises de restreindre l’accès à l’IVG. Le couple de propriétaires a prié un gouvernement conservateur, puis libéral, de mettre sur pied des fonds pour les IVG à l’extérieur des centres hospitaliers, en vain. En plus d’être discriminatoire, il semblerait que cette politique violerait la Loi canadienne sur la santé.

Dernièrement, le gouvernement fédéral aurait décidé d’offrir temporairement au Nouveau-Brunswick les sommes retenues pour l’accès à l’IVG en dehors des centres hospitaliers.

Référence
https://www.macleans.ca/society/health/clinic-554-for-sale-as-n-b-government-refuses-to-cover-cost-of-abortions-outside-hospitals/

Source
Non applicable

Clinique 554, Nouveau-Brunswick, IVG, santé, gouvernement, accessibilité, centre hospitalier, remboursement, justice, Loi canadienne sur la santé

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.